S’investir comme volontaire

Vous souhaitez vous engager socialement ?
Vous parlez une langue étrangère en plus d’un bon niveau de français ?
Participer à l’intégration des personnes primo-arrivantes vous intéresse ?

Dans le cadre de son projet « Cordialités », le CRIBW est actuellement à la recherche de personnes parlant les langues suivantes :

  • Laotien ;
  • Mandarin ;
  • Ukrainien ;
  • Tigrinya ;
  • Kinyarwanda ;
  • Peul.

D’autres langues extra-européennes sont toujours susceptibles d’être utiles, notre liste n’est pas exhaustive.

En quoi consiste ce travail…

Effectuer des prestations d’interprétation de liaison pour le CRIBW
et/ou ses partenaires, dans une situation de triangulation (travailleur social,
bénéficiaire, interprète) du français vers la langue du bénéficiaire et
inversement.

Tâches principales :

  • Veiller à offrir aux bénéficiaires une aide linguistique de qualité et faciliter la communication et la médiation avec les travailleurs sociaux et administratifs et avec les intervenants externes ;
  • Effectuer des prestations d’interprétation en visioconférence, au téléphone, en présentiel ;
  • Effectuer des traductions de documents administratifs ou informatifs ;
  • Veiller aux principes de déontologie et de secret professionnel ;
  • Veiller au respect des règles et des procédures de travail, des délais, des normes et des règlements internes en vigueur ;
  • Veiller à utiliser le mode de communication le plus adapté aux besoins des demandeurs d’aide ;
  • Assurer toutes tâches utiles à l’exécution de la mission (p.e. accompagner les personnes de manière ponctuelle pour un rendez-vous administratif).

Profil :

Aucun diplôme n’est requis pour devenir interprète.
Un niveau de français B2 est souhaité (Niveau B1 obligatoire) en plus de la maitrise de la seconde langue.
Le CRIBW prévoit, une information en début de contrat et des séances d’échange entre interprètes pendant la durée du projet.

Compétences requises :

  • Bonne maîtrise du français (minimum B1)
  • Connaissance élémentaire écrite et orale de la seconde langue ;
  • Excellentes capacités de communication et d’écoute active ;
  • Esprit d’analyse et de synthèse ;
  • Capacités d’autonomie professionnelle ;
  • Résistance au stress.

Des connaissances de base en informatique (MS Office, Mail, Internet, Logiciels de visio-conférence) et la compréhension du fonctionnement institutionnel belge constitue un atout pour la fonction.

Nous proposons :

  • Un contrat de volontariat défrayé ;
  • Une intervention dans les frais de transport (dans le cadre des mission) ;
  • Une évaluation du niveau de langue française (si nécessaire)
  • Des formations spécifiques ;
  • Un accompagnement régulier des interprètes lors de sessions individuelles et/ou collectives.

Toujours intéressé.e ?
Complétez le formulaire ci-dessous pour une première prise de contact.

Comments are closed.