Formation – Travailleurs sociaux face aux radicalismes

Vous êtes animateur-trice, formateur-trice dans le secteur associatif, militant-e, éducatriceur-trice… En collaboration avec DAKIRA asbl, CFS vous propose un programme de deux journées pour réfléchir ensemble à la posture professionnelle à adopter face à des discours et des comportements radicaux religieux et/ou violents.

Contenus

Qu’est-ce que le radicalisme religieux et/ou violent :

- Définition des concepts et mise en perspective historique ;
- Rapport au religieux des Musulmans d’Europe ;
- Processus de radicalisation

Relevé des questions que la radicalisation et les radicalisme violents soulèvent et comment celles-ci interrogent nos pratiques professionnelles :

- Prise de conscience de nos cadres de référence et de nos conditionnements ;
- Posture du travailleur social de rue : déontologie, éthique, secret professionnel ;
- Analyse des discours et des comportements idéologiques radicaux (sentiment d’appartenance, conflit de loyauté, régime de vérités, approche totalisante).

Objectifs

- Découvrir les apports de chercheurs et personnes-ressources qui ont analysés une question liée aux enjeux de la radicalisation et des radicalismes violents, en vue de mieux comprendre pour agir ;
- Permettre la construction ou l’affinement d’un cadre de références en vue de développer des compétences d’analyse, de réflexion et d’actions dans une perspective de changement ;
- Permettre aux participants de confronter leurs pratiques, dans une démarche de mutualisation des expériences et de co-construction ;
- Permettre aux participants de dégager des pistes d’action et de réflexion en vue de nourrir leur pratique de terrain et d’élargir leur champ de perspectives ;
- Permettre la prise de distance par une réflexion globale et politique émergeant du croisement des analyses et des pratiques ;
- Permettre aux acteurs de terrain de prendre un temps de pause, de se rencontrer, de se découvrir en vue de rendre possible des synergies futures ;

Méthodologie

Approche interactive et participative alliant des temps d’animation permettant la conscientisation et des temps d’exposés plus théoriques. Les temps d’animation privilégient une méthodologie active permettant l’émergence des représentations mentales, les échanges entre les participants et la mise en lien avec le terrain professionnel. Les temps plus théoriques permettent de consolider des notions et/ou des outils pour nourrir la pratique professionnelle.

Formatrice

Myriem AMRANI s’investit à titre militant et professionnel dans les quartiers fragilisés bruxellois, depuis 20 ans. Tout au long de ces années, les questions relatives à la revitalisation des quartiers, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, l’égalité homme-femme, la lutte contre les discriminations ainsi que le vivre ensemble ont jalonné son parcours. Titulaire d’un diplôme en Sciences Politiques de l’ULB, elle fonde l’association Dakira en 2006, qui propose un séminaire de sensibilisation à l’Islam dans une perspective de critique historique et socio-politique, en partenariat avec le CECID- ULB et depuis 2015, un dispositif de prévention et de sensibilisation aux radicalismes violents, destiné aux professionnels de l’enseignement et du social et aux jeunes de 12 à 25 ans.

Infos pratiques

Quand ? 2 journées de formation : mardi 5 et mardi 12 décembre 2017 (de 9h00 à 16h30)
Où ? à CFS asbl rue de la Victoire 26, 1060 Bruxelles
Prix ? 25€ (pause-café et lunch du midi inclus)
Pour s’inscrire ? Compléter le formulaire d’inscription en ligne (CODE : radicalismes)
ATTENTION concernant les frais d’inscription, merci de verser la somme de :
25 euros sur le compte de Dakira : IBAN : BE21 06824429 2103

This entry was posted in Actualités de nos partenaires, Formation. Bookmark the permalink.

Comments are closed.