« Enragez-vous… et puis votons ! » Un premier bilan…

À quelques mois des élections communales, la Coordination Éducation permanente du Brabant wallon poursuit sa grande collecte de défis et de merveilles. Les habitants des 27 communes de la province sont invités à expliciter ce qui est merveilleux dans leur commune ainsi que ce qui peut être améliorés, pour ensuite voter en faveur des idées les plus pertinentes pour eux.

Le CRIBW a organisé l’opération à Rixensart, Nivelles, Lasne, Mont-Saint-Guibert et Beauvechain. Notre participation à cette grande campagne d’interpellation citoyenne allait de soi. L’échelle communale est, à nos yeux, essentielle pour les personnes étrangères et d’origine étrangère. La commune est en effet le niveau de pouvoir le plus « concret » pour les citoyens et citoyennes qui espèrent y trouver des outils pour commencer ou parfaire leur immersion dans leur société d’adoption.

Notre mission d’intégration confortée par l’enquête !
Parmi les Walhinois, Villersois ou encore Waterlootois qui se sont exprimés, certains sont intimement convaincus qu’il faut renforcer les actions territoriales visant l’intégration des personnes étrangères. A Lasne, plusieurs habitants estiment que le travail de sensibilisation à l’intégration est insuffisant sur le territoire. Même son de cloche à Villers-la-Ville, où des voix s’élèvent en faveur d’un gros travail sur le racisme au sein de la commune, notamment pour favoriser l’intégration des minorités. A Genappe, Incourt, ou encore notamment à Walhain, des poignées de citoyens appellent même leurs élus à s’engager en faveur de l’accueil des migrants.
Ces expressions sont rassurantes et contrebalance ce que nous avions également constaté à certains endroits lors de nos animations, à savoir un racisme décomplexé galopant, par la catégorisation systématique des étrangers selon leurs croyances et/ou leurs origines ethniques. Le projet de loi sur les visites domiciliaires qui a enflammé de nombreux conseils communaux est encore très frais dans les esprits. Ce contexte est propice à la polarisation.
Toutefois, sur le plan quantitatif, les idées et votes récoltés auprès des citoyens relevant de la thématique de l’intégration restent relativement marginaux…

La mobilité, priorité n°1 en Brabant wallon
Ce constat, principalement en zone rurale, nous interpelle tout autant. La mobilité peut devenir en ce sens un vecteur de non-intégration. Les étrangers se retrouvent alors davantage contraints à s’installer sur des territoires plus urbanisés, là où certes, nous le savons, le tissu associatif est dense et où ils retrouvent des membres de leur communauté d’origine. Les déplacements d’une commune à l’autre, et parfois d’un village à un autre au sein d’une même entité, restent alors un enjeu de taille, surtout pour les personnes plus fragilisées.
Il nous parait donc essentiel que les communes s’attèlent à offrir davantage d’alternatives pour notamment laisser le choix aux personnes étrangères et d’origine étrangère de s’installer là où elles le veulent, pour s’y épanouir.

La cohésion sociale, encore et toujours un défi.
En tant que CRI, nous travaillons au renforcement de la cohésion sociale dans la perspective d’une société interculturelle. Nous sommes donc interpelés, à la lecture des premiers résultats, qu’une petite partie de la population, de Ramillies à Mont-Saint-Guibert en passant encore par Perwez, estime que la cohésion sociale reste chez eux un véritable défi.

Des suites de la campagne…
« Enragez-vous, engagez-vous, et puis votons ! » se terminera le 27 juin à 18h00 à Braine-l’alleud par la proclamation des principales merveilles et défis de cette commune, selon ses habitants ; mais également par un évènement de clôture de la campagne.
Pour le CRIBW, le travail continue puisqu’en réponse directe à ces constats, à quelques semaines maintenant des élections, nous allons d’une part présenter le « Mémorandum pour une commune interculturelle », coécrit par les 8 Centre Régionaux d’intégration et le soutien du DISCRI. Notre souhait est ainsi de guider les futurs dirigeants locaux sur le d’une commune bienveillante et soucieuse d’une intégration harmonieuse pour tous ses citoyens et citoyennes. D’autre part, nous prendrons le temps d’informer les associations de terrain et citoyens non-belges de leur droit de devenir électeur et leur permettre ainsi de devenir des citoyens actifs et responsables au sein de leur commune.


Plus d’info sur la campagne : www.enragezvous.be

This entry was posted in Activités du CRIBW, Actualités de nos partenaires, Publications. Bookmark the permalink.

Comments are closed.